Dans la Prison du bureau

Quelle joie d’avoir enfermé mon boss dans le bureau. Simple fait. On descend manger, je traîne le pas, je l’accélère. Je crois tout le monde en bas et machinalement, je prends les clefs, je descends du 6e étage. Mon mobile crépite:

– Pouvez vous venir m’ouvrir?                                                                                                           Zut, je l’ai enfermé. Quelle plaisir! Ma batterie aurait du me lâcher tout le temps de ma pause déjeuner.

Dieu nous garde! La roue tourne.

About aly

Moi, apprenti philosophie, apprenti blogueur, amoureux des TIC sans volonté de prise en mains des outils. #UNBCI_ #SiamoisScout #CCitoyennes
This entry was posted in Société. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *